MoustiGate

Aspects pratiques du piège à moustiques

Les faits

En France métropolitaine la présence des moustiques vecteurs de maladie augmente.
Les virus, etc. peuvent causer la mort des personnes infectées.

Les préconisations faites par les autorités sont « ridicules ».
« Le meilleur moyen de lutter contre la transmission … ralentir leur reproduction en détruisant les gites larvaires les plus évidents. » Santé . Gouv
Quand on habite à côté d’une rivière ou d’un plan d’eau on va détruire la rivière ou le plan d’eau !!!
Et puis on va détruire aussi les fossés, les noues mises en place par décret des autorités et les stations d’épuration, etc !!!
On va détruire la mare aux canards du voisin, on va détruire tous les arbres qui ont des creux, etc.

Et Santé . Gouv d’en remettre une couche : « Il n’y a pas de traitement curatif contre le virus. … Il est par ailleurs fortement déconseillé d’utiliser des traitements à base de plantes ou des substances qui n’ont pas été prescrites par un médecin traitant. »
Or les médecins ne sont pas formés aux polythérapies phyto-minérales.

Et un peu plus : « application de traitements insecticides réalisés par les professionnels compétents.  » Santé . Gouv
Quantitativement, il est impossible de pulvériser chaque recoin de la France.
Qualitativement, les effets secondaires des insecticides sur la flore, la faune – dont les humains – seraient dramatiques.

Les scandales se suivent et se ressemblent

Le MoustiGate ressemble étrangement au PhagoGate
– le moustique a des points communs avec la bactérie
– le moustique sait esquiver le poison comme la bactérie sait esquiver l’antibiotique
– les humains jouent aux apprentis sorciers avec les produits chimiques
– les humains ne considèrent pas les solutions naturelles multi-millénaires – prédateurs, etc.
– les technocrates rejettent les solutions simples et économiques – piège pour le moustique, phages pour la bactérie.

Le scénario chimique illusoire

1. Les chimistes découvrent que telle molécule a des propriétés anti-moustique – prenons l’exemple du DDT.
2. Le DDT est utilisé « n’importe comment » – quantitativement et qualitativement.
3. Les larves des moustiques trouvent du DDT dilué dans l’eau et développent une résistance au DDT.
4. Fini le rêve d’éradiquer les moustiques par le DDT.
5. Contre toute logique on persiste dans la même direction – à chaque nouvelle molécule le moustique développe une nouvelle résistance.

Le scénario naturel au potentiel inexploré

Les moustiques ont de nombreux prédateurs dans l’air et dans l’eau – voir WikiPédia.

A cause de différentes pratiques chimiques et autres ces prédateurs sont gravement affectés.

Ils sont pourtant la seule solution qui :
– affecte suffisamment les populations de moustiques
– n’empoisonne pas les humains

La fausse solution naturelle : une bactérie

Voir article

Comment concevoir une machine à attraper les moustiques ?

Il y a beaucoup d’argent à gagner sur la peur des moustiques.
Alors se multiplie la publicité mensongère et les fake news sur des solutions miracles.
Est-il possible de réaliser un piège vraiment efficace ?
La seule manière de le savoir est de travailler à la conception d’un tel piège.

Ne pas confondre moustique et simulie

Article WikiPédia

Moustique commun et virus Usutu

Sciences et avenir

.

.

.

Source WikiMedia user:snowyowls

Une réflexion sur “MoustiGate

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s